Méthode ROPA : FIV pour deux femmes

15.11.2021
Catégorie:
Méthode ROPA : FIV pour deux femmes
Dans cet article:

Qu’est-ce que la méthode ROPA ?

La méthode ROPA (Reception of Oocytes from PArtner) est une technologie de reproduction moderne qui permet à deux femmes mariées de même sexe de participer à la grossesse. Cette méthode permet de partager les joies d’avoir un enfant entre elles, car chaque femme veut devenir une vraie mère pour son enfant. Dans le même temps, une femme portera un bébé et la seconde est une mère au niveau génétique.

Indications pour l’utilisation

La technologie ROPA est le plus souvent utilisée par les couples féminins dans lesquels deux femmes souhaitent participer activement à la grossesse. Mais parfois, il peut y avoir des indications de double maternité pour des raisons médicales.

Par exemple, si l’un des membres d’un couple a:

  • Faible qualité des ovocytes, ce qui est typique pour les femmes après 35 ans. Et selon la recherche moderne, on peut dire que parfois le « vieillissement » des ovocytes se produit plus tôt
  • Manque ou absence totale d’ovules dans le corps, mieux connue sous le nom de « ménopause précoce » / « insuffisance ovarienne précoce »
  • Absence ou pathologie des ovaires, qu’une fille peut avoir depuis l’enfance ou devenir un défaut acquis à l’âge adulte (par exemple, une opération pour enlever les ovaires en raison d’un cancer)
  • Pathologies et anomalies des trompes de Fallope
  • Cycle menstruel irrégulier, qui ne se prête pas à la correction médicamenteuse
  • Endométriose ou autres troubles de l’endomètre
  • L’histoire familiale contient des dossiers de pathologies héréditaires pouvant être transmises à l’enfant
  • Pathologies au niveau chromosomique ou génétique
  • Utilisation auparavant d’autres technologies de reproduction pour la fécondation in vitro, les tentatives étant infructueuses

Comment se passe la procédure ?

Comme mentionné ci-dessus, la méthode ROPA permet à une femme de fournir son matériel génétique et à d’autre femme de porter l’enfant. Il y a plusieurs étapes qui doivent être suivies pour un résultat réussi.

Étape 1. Stimulation des ovaires

Lors de l’utilisation de la technologie ROPA, une femme qui a manifesté le désir de fournir ses propres ovocytes doit suivre une thérapie de stimulation ovarienne. Il est important de comprendre que la stimulation doit avoir lieu non seulement selon des protocoles, mais également être sélectionnée séparément pour chaque femme, en tenant compte de ses caractéristiques corporelles. Ce n’est que dans ce cas qu’il y aura un nombre suffisant d’embryons, ce qui signifie de grandes chances de réussite de la conception d’un enfant.

Le processus prend environ 10 à 20 jours en moyenne. Pendant cette période, les spécialistes de la reproduction surveillent la croissance folliculaire à l’aide d’un appareil à ultrasons, ce qui est nécessaire pour évaluer la réponse du corps en temps réel. Dès que les follicules sont de la bonne taille, la femme subi une ponction des follicules, ce qui rapproche la future conception de l’enfant.

Stade 2. Ponction et aspiration des follicules

Une fois que le médecin a identifié les follicules matures de la taille souhaitée en quantité suffisante, la patiente doit recevoir une injection, ce qui accélère le processus de maturation des ovocytes. L’étape suivante – sous la supervision d’un appareil à ultrasons, une ponction est effectuée, puis le liquide folliculaire est aspiré. En raison du fait que la procédure n’est pas très agréable et un peu douloureuse, il est recommandé d’utiliser une anesthésie de courte durée par voie intraveineuse.

Étape 3. Fécondation des ovocytes pour faire se développer un embryon

L’une des étapes les plus importantes est la fécondation des ovules, qui est réalisée à l’aide de la technologie ROPA sous la supervision de toute une équipe d’embryologistes, de spécialistes de la reproduction et de gynécologues. Les embryologistes surveillent chaque jour la culture des embryons dans un laboratoire spécial, en surveillant de nombreux paramètres importants.

Il est important de remarquer même les plus petits écarts à ce stade. Récemment, les nouvelles technologies modernes ont été de plus en plus utilisées à cette fin, qui permettent de surveiller les embryons en temps réel à l’aide d’un programme de vidéosurveillance. Un contrôle de la culture est réalisé en vue de la sélection future d’embryons à fort potentiel d’implantation. Les embryologistes surveillent les embryons jusqu’à ce qu’ils soient transférés dans l’utérus.

Étape 4. Transfert d’embryons dans la cavité utérine

L’une des étapes les plus émouvantes de la fécondation in vitro utilisant les technologies ROPA, dont on se souvient toute la vie, est le transfert d’un embryon dans la cavité utérine. Cependant, avant le transfert, il est nécessaire de préparer l’endomètre pour l’implantation, qui est réalisée à l’aide d’un traitement hormonal, afin d’augmenter les chances de réussite de l’implantation. Lorsque le médecin est arrivé à la conclusion que l’endomètre est prêt, il commence à transférer l’embryon dans la cavité utérine.

La procédure est assez rapide et non douloureuse. Le médecin, à l’aide d’un cathéter mince inséré dans le col de l’utérus, place l’embryon avec la plus grande probabilité d’implantation dans la cavité utérine. Certaines cliniques ont pour pratique habituelle de transférer plusieurs embryons, le plus souvent deux. Cependant, la recherche a montré qu’il est préférable de transférer un embryon, qui sera le plus viable et examiné à l’aide de diverses technologies. Après cela, commence l’étape tant désirée que le couple attendait – la confirmation de la grossesse. L’analyse est effectuée les jours 9-11.

Étape 5. Vitrification des embryons

Cela arrive souvent lorsque pendant la FIV plusieurs embryons viables sont observés à la fois, qui peuvent être utilisés pour la transplantation. Un ou deux d’entre eux sont sélectionnés pour la procédure. Les embryons de qualité restants sont conservés pour d’éventuelles procédures futures afin d’éviter une re-stimulation et une ponction ovarienne. Le processus de conservation peut se faire par vitrification.

Autrement dit, la vitrification est la conservation des embryons, ce qui permet de conserver le plus d’embryons viables possible. Un autre avantage de cette méthode est qu’elle est extrêmement rapide (jusqu’à 20 000 degrés/sec). La matière vitrifiée devient vitreuse. Cependant, il ne faut pas s’inquiéter que la cristallisation puisse endommager l’embryon, car les particules de glace ne se forment pas lors de la vitrification. Des études ont montré que la survie des embryons après cette procédure est d’environ 90 à 98 %.

Vous pouvez être intéressé par:
10.08.2018
Offre spéciale pour le programme de maternité de substitution pour les clients ayant souffert de la fermeture de la clinique BioTexCom
En juillet 2018, pour une durée indéterminée, la clinique BioTexCom a cessé ses activités. La fermeture temporaire de l’entreprise est due au fait que le bureau du procureur a ouvert une procédure pénale pour suspicion de traite de personnes.
LIRE LA SUITE
13.03.2019
VittoriaVita au salon Kinderwunsch Tage à Berlin
Le 9-10 mars 2019 à Berlin a eu lieu le salon Kinderwunsch Tage. A cet évenement se sont réunis tous ceux qui sont impliqué au sujet d’infertilité: cliniques, médecins, couples mariés qui ne peuvent pas concevoir. Nous, VittoriaVita, l’avons aussi visité.
LIRE LA SUITE
16.09.2021
L'équipe VittoriaVita a participé à Désir d'Enfant
L'équipe de spécialistes VittoriaVita a participé à l'événement unique Désir d'Enfant, qui s'est déroulé les 4 et 5 septembre en France.
LIRE LA SUITE