Types d’embryons pour la FIV

19.06.2020
Catégorie:
Types d’embryons pour la FIV
Dans cet article:

Le stade de sélection de l’embryon, qui sera inséré dans l’utérus de la femme, est l’un des plus difficiles lors de la fécondation in vitro. En effet, toute la grossesse dépend de la qualité et du degré de développement de l’embryon. Seul un embryon viable pourra s’implanter, poursuivre son développement dans l’utérus et évoluer vers un fœtus sain.

Vous devez également comprendre que pas chaque ovule est capable d’être fécondé et, à l’avenir, de donner un bon embryon. Par conséquent, l’embryologiste est une personne importante pendant la procédure de FIV. Il détermine quels ovules peuvent être fécondés, puis cultive les embryons dans l’incubateur, et pendant cette période surveille la croissance et la qualité des embryons. Et à la fin, il donne sa conclusion: quels embryons sont bien implantés et peuvent continuer leur plein développement.

Afin de comprendre comment l’évaluation et la classification de la qualité se déroulent, nous analysons d’abord le développement de l’embryon dans l’incubateur, avant même son insertion dans l’utérus.

Comment un embryon se développe-t-il en dehors du corps d’une femme?

Après la procédure de ponction ovocytaire, l’embryologiste les nettoie et évalue quel ovule sera utilisé. Ensuite, ils sont fécondés par le sperme. Les médecins utilisent 2 méthodes: in vitro – dans un «tube à essai», une goutte de liquide est ajoutée aux ovocytes où les spermatozoïdes prêts à la fécondation flottent, et l’ICSI est une méthode pendant laquelle un spermatozoïde sélectionné est injecté directement dans l’ovule à l’aide d’une micro-aiguille spéciale.

Déjà après 15-17 heures, la fusion du matériel génétique maternel et paternel commence. Ce jour est appelé zéro.

  • Le premier jour – un zygote est formé – une cellule qui contient déjà un double ensemble de chromosomes.
  • Le deuxième jour – la fragmentation – les premiers 2, 3 et à la fin 4 blastomères se forment. À ce stade, il est déjà possible d’évaluer la qualité de l’embryon par le degré de fragmentation, la taille et la forme des blastomères.
  • Le troisième jour – la phase de fragmentation se poursuit – maintenant l’embryon se compose de 6 à 8 cellules. Durant cette période, sa qualité est également évaluée selon les mêmes critères. Dans certains cas, à ce stade, il est déjà possible d’implanter un embryon dans l’utérus.
  • Le quatrième jour – le stade de morula commence – l’embryon se compose déjà de 10-14 cellules. Ses parois sont lissées et la cavité se forme à l’intérieur. Lorsque la cavité occupe 50% ou plus, elle est appelée blastocyste.
  • 5-6 jours – le stade de blastocyste est la meilleure période pour l’implantation d’un embryon dans la paroi utérine. À ce stade, le développement et la taille de la cavité blastocyste sont importants. Au fur et à mesure que le blastocyste grandit, sa coquille extérieure s’amincit et se brise avec le temps. L’embryon part et se fixe à la paroi de l’utérus, où il se développera ensuite tout au long de la grossesse.

De quoi peut dépendre la qualité des embryons?

Tout d’abord, la qualité de l’embryon formé dépend de l’état de santé des cellules germinales des parents. S’ils étaient pleins, sains et sans pathologies, les chances de succès augmentent considérablement.

Le facteur suivant est la qualification du personnel de la clinique et l’équipement avec lequel la cultivation est effectuée. Les embryons au stade de développement sont extrêmement sensibles à tout changement, et avec la moindre perturbation, ils peuvent arrêter leur développement.

Et le dernier facteur que le médecin ne peut plus influencer, ce sont les anomalies chromosomiques. Le développement de l’embryon «in vitro» dépend directement de sa présence. Ils peuvent ne pas lui permettre de s’implanter à la paroi de l’utérus, ne pas arrêter le processus de fragmentation à temps et bien plus encore.

Afin de prévenir de telles complications, le médecin évalue la qualité de l’embryon tous les jours, et parfois plusieurs fois par jour.

Comment la qualité de l’embryon est-elle évaluée?

Le plus instructif est l’évaluation du développement dans la dynamique pendant toute la période de culture embryonnaire. Le médecin spécialisé dans la reproduction surveille et enregistre tous les changements survenus dans chaque embryon à un certain jour. Habituellement, pas plus d’une fois par jour, il les prend de l’incubateur et les surveille sous un grand grossissement du microscope. Il est important de le faire rapidement, car l’embryon est sensible aux changements environnementaux.

Les embryons sont évalués selon les critères suivants:

  • l’apparence – ils doivent être de la bonne forme, sans déformation, de tailles différentes et sans épaississements.
  • le nombre de cellules et la taille totale – ces critères doivent être cohérents avec le jour de développement.
  • la présence de cellules sans noyau – elles ne devraient pas dépasser 25% du nombre total.
  • la présence d’inclusions intracellulaires – elles ne devraient pas l’être, car la destruction cellulaire peut se produire, à travers des structures qui se sont formées à l’intérieur de la cellule.

Après chaque évaluation, il classe les embryons en fonction de la qualité et des possibilités d’implantation. Tout au long de ce temps, il réalise un embryoprotocole, où il enregistre tous les changements.

Classification des embryons

Très rarement, tous les embryons se développent normalement pendant toute la période d’incubation, les médecins doivent donc comprendre lesquels sont viables et lesquels ne le sont pas. Et enfin ils sont vérifiés et classés le jour du transfert. Habituellement, c’est le 5ème jour après la fécondation. C’est un jour le plus informatif pour déterminer le potentiel des embryons et avec une probabilité plus grande, nous pouvons dire quel d’entre eux s’attachera et pourra se développer pleinement, et qui ne le fera pas.

Afin de mieux comprendre quels embryons conviennent au transfert, chaque jour, le médecin leur attribue un code de qualité, qui se compose d’un nombre (stade de développement de l’embryon) et de deux lettres (le premier est responsable de la formation du fœtus et le second des chances d’attachement et de formation du placenta avec chorion).

Les nombres sont des points de 1 à 6 points, où 1 est un blastocyste précoce, 6 – un embryon mature qui est prêt pour le transfert.

Les lettres sont une évaluation de la qualité, où A est un bon embryon, D est de mauvaise qualité.

Tout cela est enregistré dans l’embryoprotocole. Il s’agit d’un journal où l’embryologiste enregistre toutes les données et les modifications de chaque embryon du premier au dernier jour de culture.

Par exemple, les embryons sous le code «3АВ», «2АА», «4ВВ» sont des blastocystes à fort potentiel reproducteur, «2BB», «2СВ» sont de qualité moyenne. À leur tour, «1CD», «2СС», «2DD» sont des blastocystes de faible qualité et les chances de leur fixation à l’utérus sont très faibles.

Il convient de noter que souvent des embryons avec le code «2BB», «2СВ», après une courte période de temps peuvent se transformer en «4ВВ» «3АВ». Par conséquent, il ne faut pas tirer de conclusions avant le jour du transfert.

Si l’embryon peut être cryoconservé est prévu également en fonction de cette classification. Selon les statistiques, seuls des blastocystes de haute qualité et matures peuvent survivre la congélation et poursuivre leur développement.

Bien sûr, la médecine ne s’arrête pas et il existe aujourd’hui des méthodes plus modernes pour contrôler l’embryon. Récemment, une technologie de surveillance continue a été introduite par microscopie time-lapse. Un microscope avec un programme de photographie automatique est placé dans un incubateur spécial, après un certain temps. Ensuite, le matériel est envoyé sur un ordinateur général et après avoir reçu les photos finales, il évalue et donne un avis sur le développement et la qualité de l’embryon.

Un gros plus de cette méthode est qu’elle permet d’évaluer la dynamique du développement de l’embryon, sa qualité, sans l’extraction de l’incubateur, ce qui réduit l’impact externe négatif sur l’embryon, et donc ne diminue pas sa qualité.

Vous pouvez être intéressé par:
18.06.2020
Trompes de Fallope bouchées. Qu'est-ce que c'est, ces raisons, comment lutter et comment prévenir?
Les tubes utérins (trompes de Fallope) - un organe tubulaire jumelé du système reproducteur de la femme qui relie l'utérus et les ovaires. En moyenne, le diamètre du canal du tube est de 0,1 mm et la longueur est de 10 à 12 cm.
LIRE LA SUITE
29.03.2021
Médicaments utilisés au cours de la fécondation in vitro (FIV)
Après que le couple a opté pour la FIV, passé toutes les consultations médicales et passé les analyses, on prescrit un certain nombre de médicaments qui augmentent les chances de succès de l'ensemble du programme.
LIRE LA SUITE
05.10.2020
Varicocèle
Jusqu’à récemment, on croyait qu’un mariage infertile était généralement dû aux problèmes de santé d’une femme. Mais la recherche moderne montre que l’infertilité masculine représente environ 45-49% de tous les cas.
LIRE LA SUITE