Trompes bouchées. Qu’est-ce que c’est, ces raisons, comment lutter et comment prévenir?

18.06.2020
Catégorie:

Les tubes utérins (trompes de Fallope) – un organe tubulaire jumelé du système reproducteur de la femme qui relie l’utérus et les ovaires. En moyenne, le diamètre du canal du tube est de 0,1 mm et la longueur est de 10 à 12 cm. C’est l’endroit où le sperme rencontre l’ovule et où la fécondation a lieu. Après cela, l’ovule fécondé passe à travers le tube dans la cavité utérine et se fixe à sa paroi. Le mouvement est assuré par des villosités spéciales, situées sur la membrane muqueuse de chaque tube. Ainsi, les trompes de Fallope sont directement impliquées dans la fécondation.

Mais, à cause de diverses maladies et pathologies, la perméabilité des trompes de Fallope peut être rompue.

Qu’est-ce que les trompes bouchées?

Les trompes bouchées – il s’agit d’une condition pathologique caractérisée par une diminution ou une absence totale d’interstice de la trompe de Fallope. Ainsi, la fécondation ne peut pas se produire. Selon diverses données statistiques, de 20% à 60% des obstructions deviennent une cause d’infertilité féminine, ainsi que de 6 à 10% – de grossesse extra-utérine ou tubaire.

Le plus souvent, une femme peut ne pas être au courant du développement de cette maladie. C’est parce qu’elle n’a aucun symptôme spécial, et parfois la seule plainte est l’infertilité. Par conséquent, il est si important de subir des examens préventifs et de consulter un médecin avant la conception.

Mais quand même il existe plusieurs symptômes non spécifiques:

  • Période menstruelle douloureuse;
  • Douleur pendant le repos, non associée aux règles ou pendant les rapports sexuels;
  • Pertes possibles d’un caractère hétérogène avec une odeur désagréable;
  • Absence de grossesse pendant une longue période de vie sexuelle active sans contraception.

Pourquoi l’obstruction des trompes de Fallope se produit-elle?

En général, il existe de nombreuses raisons qui conduisent à cette maladie.

Jetons un coup d’œil aux plus courantes:

  1. Violations anatomiques du développement des trompes de Fallope. Malformations congénitales du système reproducteur, polypose, néoplasmes oncologiques.
  2. Processus inflammatoire chronique des trompes utérines. Lors d’une inflammation de la muqueuse de la trompe utérine, elle peut rester collée et ainsi bloquer complètement le trou. Et ils peuvent également endommager la couche de villosités du tube et empêcher également l’ovule et le sperme de se déplacer.
  3. Endométriose. Une maladie pendant laquelle la couche externe de la muqueuse de l’utérus dépasse ses limites. Si elle pousse vers les trompes de Fallope, elle peut les bloquer.
  4. Grossesse tubaire précédemment. Lorsqu’un ovule fécondé est attaché à la trompe de Fallope et non dans la cavité utérine. Après cette condition, le trou du tube peut être réduit ou complètement fermé.
  5. Adhésions. Fibres de tissu conjonctif, qui peuvent se former après des interventions chirurgicales sur les organes abdominaux (intestin, utérus, trompes, ovaires, etc.), après un avortement ou un curetage diagnostique de l’utérus.

Toutes ces raisons peuvent entraîner l’obstruction partielle ou complète des voies des trompes de Fallope. Et seul un bon diagnostic peut révéler cette pathologie.

Comment diagnostiquer les trompes bouchées?

À l’heure actuelle, il existe plusieurs méthodes instrumentales pour diagnostiquer les trompes bouchées en médecine.

  • Hystérosalpingographie. Au cours de cet examen, une substance de contraste est injectée dans la cavité utérine puis une photographie aux rayons X est prise. Si la substance de contraste dans la cavité abdominale est visible sur l’image, alors on peut dire que les trompes sont passables. Mais si les tubes ne sont pas pleins ou à moitié pleins, le diagnostic des trompes bouchées est établis.
  • À l’aide d’un cathéter, une solution physiologique est introduite dans la cavité utérine, qui se déplace à travers les trompes de Fallope dans la cavité abdominale. Étant donné que la densité de la solution et des parois de l’utérus sont différentes, le médecin en utilisant des ultrasons peut surveiller ses mouvements. Si la trompe est bloquée, il verra qu’elle s’élargit en volume.
  • Méthode laparoscopique. Il s’agit d’une technique chirurgicale invasive pendant laquelle une caméra est insérée dans la cavité abdominale et l’utérus est rempli de colorant. Après quelques minutes, le médecin sur la caméra peut observer l’écoulement du colorant dans la cavité abdominale et témoignera de la perméabilité. Au cours de cette méthode, le médecin peut également commencer immédiatement le traitement de l’obstruction.

Chacune des méthodes de diagnostic est sélectionnée pour une patiente spécifique individuellement. Après avoir établi le diagnostic et les causes de l’obstruction, le médecin prescrit un traitement.

Comment lutter contre les trompes bouchées?

Selon la cause, la propagation et la complexité de la maladie, le médecin peut planifier un traitement conservateur ou chirurgical.

Traitement conservateur. Utilisé pendant les processus inflammatoires dans les tubes. Le médecin prescrit des médicaments anti-inflammatoires, antibactériens ainsi que des procédures pour améliorer la circulation sanguine locale.

Méthode chirurgicale. Principalement une intervention laparoscopique, au cours de laquelle la cause de l’obstruction est directement éliminée: dissection et élimination des adhérences, élimination des polypes ou des néoplasmes, etc. En outre, le plastique des trompes de Fallope peut être réalisé s’il y a des anomalies anatomiques.

Mais il y a des cas quand il est impossible de traiter les trompes bouchées ou il y a des raisons pour l’élimination des trompes utérines. Par exemple, pendant un processus inflammatoire avancé, la polypose ou la tumeur cancéreuse.

Dans ce cas, les technologies de procréation médicalement assistée, la fécondation in vitro ou ICSI, doivent être utilisées. Au cours de cette méthode la fécondation se déroule à l’extérieur du corps de la femme et puis un embryon à part entière est mis dans l’utérus, qui est ensuite fixé à sa paroi. De cette façon, la fertilisation dans les trompes de Fallope est évitée.

Seul le médecin peut choisir la méthode de traitement, en tenant compte de l’état de la femme et du stade du processus.

Comment prévenir l’obstruction des tubes utérins?

En médecine, il est reconnu depuis longtemps qu’il est beaucoup plus facile et moins coûteux de prévenir la maladie plutôt que de traiter les conséquences. La même chose existe avec l’obstruction des trompes de Fallope. En suivant de simples conseils préventifs, vous pouvez éviter la maladie.

  • Examens préventifs réguliers effectués par un gynécologue. Une fois par an, les femmes de moins de 35 ans, et une fois tous les 6 mois après 35 ans. Souvent, aux premiers stades, l’obstruction peut être traitée avec une méthode conservatrice.
  • Éviter l’auto-médication des processus inflammatoires des organes génitaux. Cela peut conduire à une transition vers un état chronique et contribuer davantage à la fermeture des tubes. Il est préférable d’aller chez le médecin et sous sa surveillance être traité.
  • Appliquer des moyens de contraception barrières avec de nouveaux partenaires sexuels. Ainsi les chances de transmettre des maladies sexuellement transmissibles seront réduites.
  • Éviter l’avortement. Très souvent, les avortements entraînent des processus inflammatoires dans l’utérus et les trompes, le développement de l’endométriose et d’autres maladies, qui pourraient à l’avenir provoquer l’obstruction des trompes utérines. L’avortement n’est recommandé que pour des raisons médicales.
  • Rétroaction

    La parentalité peut soulever de nombreuses questions, incertitudes et préoccupations. Ne vous inquiétez pas. Nos connaissances et notre expérience ont déjà aidé les couples à faire la lumière sur tous les aspects de cette question. Avec notre aide et nos conseils, vous deviendrez facilement l’un d’eux – les parents heureux.

  • Vous pouvez être intéressé par:
    11.06.2016
    Que se passe-t-il après la fécondation de l’ovule?
    Peu de temps après la fécondation de l’ovule, le médecin nomme le jour du transfert de l’embryon dans l’utérus. Ce processus est réalisé sous la surveillance méticuleuse de l’embryologiste 2 à 5 jours après la fécondation in vitro. Après cela, beaucoup de femmes ne savent pas comment se comporter dans les deux prochaines semaines.
    LIRE LA SUITE
    30.04.2020
    Le processus de fécondation d’ovule
    Les cellules germinales (spermatozoïdes et ovules) qui participent au processus de fécondation ont chacune des demi-chromosomes. Ils s’unissent et forment un zygote qui possède un ensemble complet de chromosomes. Il a également un génotype unique. Ainsi, le sexe de votre enfant à naître est déterminé.
    LIRE LA SUITE
    17.06.2020
    Hormone anti-müllerienne et FIV
    Un système de reproduction féminin est très dépendant de l'activité hormonale dans son organisme. Principalement, il suffit de faire quelques analyses de sang pour tirer des conclusions sur un système de reproduction féminin.
    LIRE LA SUITE
    Demande de rappel
    * Champs requis