Hystérectomie

27.09.2021
Catégorie:
Hystérectomie
Dans cet article:

L’utérus est un organe musculaire du système reproducteur de la femme. Sa fonction principale est le développement de l’embryon, le portage du fœtus et la naissance de l’enfant. Si une femme n’est pas enceinte, l’utérus est directement impliqué dans le cycle menstruel de la femme.

Il existe de nombreuses maladies de l’utérus : l’endométriose, les néoplasmes bénins, l’oncologie et autres. La plupart d’entre eux peuvent être traités ou soulagés. Pourtant, une maladie peut également avoir une évolution sévère, lorsqu’elle ne répond pas au traitement et en même temps aggrave la qualité de vie de la femme, ou la menace. Dans ce cas, les médecins recommandent une hystérectomie.

Une hystérectomie est une chirurgie gynécologique pour enlever l’utérus. Elle est réalisée dans le but de sauver la vie d’une femme. Il s’agit d’une chirurgie radicale, réalisée en dernier recours et après de précédentes tentatives infructueuses de traitement. Habituellement, cette décision est prise collectivement par un conseil de médecins, qui examine chaque cas séparément, en tenant compte de l’âge de la patiente, de la présence d’enfants, de maladies concomitantes et de l’état actuel de la femme. Il existe également des situations d’urgence qui nécessitent des solutions immédiates pour sauver la vie.

Indications de l’hystérectomie

L’hystérectomie est utilisée comme méthode extrême de traitement de certaines maladies lorsque d’autres méthodes n’ont pas donné de résultats positifs ou que la question porte sur la vie d’une femme.

Maladies courantes pour lesquelles l’hystérectomie est utilisée:

  • Saignements utérins pathologiques. Ils peuvent survenir pendant la menstruation et sont causés par diverses maladies. Une femme peut perdre une très grande quantité de sang en peu de temps, ce qui mettra sa vie en danger. Lorsque d’autres méthodes ne parviennent pas à arrêter le saignement, les médecins enlèveront l’utérus.
  • Endométriose. Une maladie grave, lorsque les cellules de l’endomètre commencent à se propager et à se déplacer vers les ovaires, les trompes et d’autres organes. Tout cela s’accompagne de douleurs intenses, d’inflammations, d’adhérences et de saignements utérins. L’endométriose récidive souvent et se manifeste par des symptômes plus graves. Dans les derniers stades, lorsque le traitement hormonal et chirurgical n’aide pas, la seule méthode est l’hystérectomie.
  • Prolapsus de l’utérus. Parfois, en raison de la faiblesse des muscles pelviens, un prolapsus de l’utérus à travers le vagin peut survenir. Le plus souvent il s’agit d’un processus inverse, mais il arrive qu’il ne soit pas possible de remettre l’utérus à sa place et qu’il faille l’enlever.
  • Tumeurs bénignes de l’utérus. Dans les premiers stades, ils ne constituent pas une menace pour la vie et ne créent pas d’inconfort. Mais assez souvent, les tumeurs atteignent des tailles très importantes et peuvent comprimer les vaisseaux sanguins et les organes adjacents. Dans ce cas, la méthode du traitement est l’ablation de l’utérus avec une tumeur.
  • Tumeurs malignes. En règle générale, le cancer de l’utérus peut être contrôlé grâce à une variété de traitements. Pourtant, le cancer peut provoquer une douleur intense, des saignements et des métastases dans d’autres organes. Afin d’empêcher la propagation du processus oncologique dans le corps, l’utérus est retiré.
  • Douleurs utérines sévères. Ils peuvent être le symptôme de maladies spécifiques ou dans le contexte d’irrégularités hormonales du cycle menstruel. Bien sûr, la plupart de ces cas peuvent être guéris et les hormones dans le corps ajustées. Malgré cela, il arrive que le traitement n’aide pas et que la qualité de vie de la femme soit fortement réduite. Dans ce cas, les médecins recommandent une hystérectomie.
  • Rupture de l’utérus pendant l’accouchement. Parfois, lors de l’accouchement, une complication telle qu’une rupture de l’utérus peut survenir. Il s’agit d’une situation urgente qui nécessite une action immédiate pour sauver la vie de la femme. L’utérus est très bien approvisionné en sang et, par conséquent, lorsqu’il se rompt, cela produise des saignements très importants, ce qui peut entraîner la mort d’une femme. Le médecin doit prendre une décision immédiate et s’il n’y a pas d’autre option, il effectuera une hystérectomie d’urgence.

Types d’hystérectomie

En raison du fait qu’il existe de nombreuses indications, il existe également de nombreux types d’hystérectomies qui sont utilisés dans des cas spécifiques:

  • Hystérectomie subtotale – ablation de l’utérus tout en préservant le col de l’utérus,
  • Hystérectomie totale (extirpation de l’utérus) – ablation de l’utérus avec le col de l’utérus,
  • Hystérosalpingoovarectomie – ablation de l’utérus avec appendices,
  • Hystérectomie radicale – ablation de l’utérus avec le col de l’utérus, les appendices, 1/3 du vagin, les ganglions lymphatiques et le tissu péri-utérin.

Ils sont également répartis selon le mode de l’opération:

  • Ouvert – accès ouvert par une incision laparotomique.
  • Laparoscopique – chirurgie mini-invasive.
  • Robotique – réalisée à l’aide d’un robot opérationnel.
  • Vaginal – ablation de l’utérus par le vagin.
  • Combiné – une combinaison de plusieurs méthodes.

Conséquences de l’hystérectomie

Tout d’abord, après l’opération, une femme perd la possibilité de tomber enceinte et de donner naissance à un enfant. Le cycle menstruel s’arrête également. L’ablation de l’utérus avec des appendices conduit à la ménopause.

À ce stade, la femme peut souffrir des changements hormonaux dans le corps, un choc endocrinien se developpe. Après tout, il y a une perte brutale d’un organe guidé par les hormones et à cause de cela, une femme se sentira mal et peut également subir diverses maladies concomitantes.

Par conséquent, afin de prévenir de telles conséquences, une femme se voit prescrire un traitement hormonal substitutif qui soutiendra le corps. Avec l’aide de ce type de traitement, la transition se passera en douceur et réduira l’inconfort de la femme.

Des études montrent également qu’avec un traitement substitutif, le risque du développement de l’ostéoporose et des maladies cardiovasculaires est beaucoup plus faible.

Recommandations après l’hystérectomie

Habituellement, si l’opération s’est déroulée sans complications, la femme est renvoyée chez elle dans 5 à 7 jours. Mais elle suit encore une période de rééducation qui dure en moyenne 2-3 mois.

Pendant la rééducation, une femme doit respecter les recommandations suivantes:

  • Éliminer l’activité physique, ne pas soulever plus de
    2-3 kg, ne pas faire un travail physique. Aussi, dans un premier temps, il faut porter un bandage sur le bas de l’abdomen, afin de soutenir les muscles.
  • Ne pas prendre de bains chauds et aller aux bains publics pendant les 2 premiers mois. Se laver uniquement sous une douche chaude.
  • Pour une récupération rapide après la chirurgie, il est important d’adhérer à un régime alimentaire approprié. Il faut manger des légumes, des fruits, des protéines animales et végétales, des glucides; éliminez les légumineuses, les aliments gras et frits. Au début, il est recommandé de consommer plus d’aliments liquides pour ne pas alourdir les intestins. En général, votre alimentation doit être équilibrée en micronutriments, vitamines et autres nutriments.
  • Il est recommandé de faire des exercices de Kegel pour éviter les problèmes urinaires.
  • Prenez tous les médicaments hormonaux figurant sur la liste de prescription.
  • Après 2 mois, vous devez vous présenter chez le médecin pour un examen et faire un test sanguin pour déterminer le statut hormonal.

Hystéroscopie et sexe

Le premier rapport sexuel ne doit pas avoir lieu avant 2 mois plus tôt. Habituellement, cela peut s’accompagner d’inconfort, mais ensuite tout revient à la normale. Si une femme a des ovaires sains, il n’y aura aucun changement dans sa vie sexuelle. Parfois, même la libido augmente, car vous n’avez pas à vous soucier de la grossesse.
Si les ovaires ont été retirés, une sécheresse vaginale est possible et, par conséquent, il est mieux d’utiliser des agents hydratants supplémentaires pour ne pas ressentir de friction et de douleur.

Vous pouvez être intéressé par:
12.10.2020
Gestation pour autrui en Italie
La gestation pour autrui est une technologie de reproduction. Il est conçu pour aider les couples qui ne peuvent pas tomber enceintes, porter et donner naissance de manière naturelle à leur propre enfant. L'essence de la méthode réside dans le fait que le sperme et / ou un ovule sont prélevés chez les parents génétiques, fécondés dans des conditions de laboratoire et implantés dans une autre femme qui portera, donnera naissance à un enfant et le transmettra ensuite aux parents génétiques.
LIRE LA SUITE
26.03.2021
La gestation pour autrui en Suède
La gestation pour autrui en Suède (à la fois rémunérée et volontaire) est interdite par la loi. Bien que les représentants de la médecine et le gouvernement aient discuté plusieurs fois de la possibilité de légaliser cette méthode de traitement de l'infertilité, la législation suédoise ne change pas d’avis.
LIRE LA SUITE
15.05.2020
Maternité de substitution aux États-Unis
Les États-Unis sont le premier pays au monde qui a utilisé la gestation pour autrui en vue de traiter l'infertilité. La première mère porteuse était une Américaine de l'Illinois, qui a porté le bébé pour les époux avec le problème de l’infertilité et a reçu une récompense monétaire.
LIRE LA SUITE