La maternité de substitution au Mexique

17.01.2022
La maternité de substitution au Mexique
Dans cet article:

Au Mexique, comme aux États-Unis, il n’y a pas de loi qui contrôle la sphère de la maternité de substitution. Mais l’absence de l’interdiction ne signifie pas que c’est autorisé.

Jusqu’à récemment, Tabasco était le centre de la gestation pour autrui, pour les couples du monde entier. La situation a changé en 2016, lorsque le gouvernement a apporté de grandes modifications à la législation.

Législation

Icône de légalité
La maternité de substitution à Tabasco est devenue légale en 1997. Au fil des ans, cette ville a accueilli un grand nombre d’étrangers de tous les côtés du monde souhaitant utiliser les services des mères porteuses mexicaines.
Une popularité énorme de la GPA en tant que source de revenus supplémentaires pour les femmes mexicaines était due à un faible niveau de vie. De l’argent, gagné au programme, les mères porteuses ont dépensé pour donner des dettes et nourrir la famille.
Le nombre de personnes venues au Mexique pour participer au programme augmentait considérablement après que l’Inde a interdit les services des mères porteuses indiennes aux citoyens étrangers et aux couples homosexuels.
En 2014, la Thaïlande a suivi l’exemple de l’Inde, après quoi le nombre d’étrangers venus au Mexique à la recherche d’une mère porteuse a considérablement augmenté.
L’afflux de parents d’intention dans le pays s’est accru, le gouvernement mexicain ne pouvait fournir la défense juridique et médicale appropriée, donc le processus devenait incontrôlable.
Les mères porteuses mexicaines ont donné naissance aux enfants presque tous les ans, beaucoup d’entre elles souffraient de complications connexes après de nombreux accouchements. Le gouvernement a décidé d’introduire des restrictions strictes pour réglementer la sphère des technologies de reproduction dans le pays.
La maternité de substitution au Mexique n’est autorisée qu’aux couples hétérosexuels ayant la citoyenneté mexicaine, qui peuvent confirmer le diagnostic de l’infertilité par un certificat médical.
Pour les étrangers, les programmes ne sont pas disponibles. Les services de mères porteuses mexicaines sont également interdits pour des personnes célibataires et des couples de même sexe.
Au Mexique, il y a tout de même des agences qui coopèrent avec des couples mariés des États-Unis selon un système permettant de réduire les dépenses: l’examen médical + la FIV au Mexique et l’accouchement aux États-Unis. Une telle activité est illégale et implique une responsabilité pénale.

Le coût

Icône de coût
La loi interdit de payer une rémunération financière à la mère porteuse, elle peut porter et donner naissance à un enfant pour un couple uniquement de motifs altruistes.
Les dépenses de base du couple marié sur le soutien médical, les dépenses liées à la grossesse et l’accouchement représentent environ 50 000-70 000 USD.
Les programmes de la maternité de substitution en Ukraine sont moins coûteux comprenant même la rémunération financière pour la mère porteuse.
Par exemple, VittoriaVita a développé des programmes complets de 36 000 à 50 000 euros.

Pays où la gestation pour autrui fonctionne légalement

La maternité de substitution est un sujet assez ambiguë et complexe, ce qui provoque de nombreuses contradictions. La majorité des pays ont refusé cette méthode de traitement de l’infertilité. Quels sont les pays où la maternité de substitution est légalisée:

Ukraine

L’Ukraine est l’un des états où la maternité de substitution est légalisée.
Les avantages:

  • un grand choix de cliniques de procréation médicalement assistée, travaillant sous contrat
  • un coût disponible
  • l’enregistrement complet des documents pour l’enfant
  • les noms de mère et de père sont immédiatement inclus dans le certificat de naissance
  • la protection des droits de la mère porteuse, le couple marié et l’enfant
  • la capacité à combiner de différentes méthodes du traitement de l’infertilité
  • un haut niveau du traitement dans des cliniques qui s’occupent des examens médicaux, la procédure de FIV, l’observation de grossesse

Parmi les inconvénients:

  • les services de la mère porteuse ne peuvent pas être utilisés par les familles homosexuelles

GPA en Ukraine

États-Uni

Les États-Unis d’Amérique sont le premier état du monde, qui ont introduit la maternité de substitution dans les programmes du traitement d’infertilité.
Les points forts:

  • l’enfant reçoit la citoyenneté américaine immédiatement après la naissance et peut recevoir la deuxième citoyenneté du pays dans lequel il partira avec ses parents
  • par la loi, les droits parentaux appartiennent au père et à la mère biologiques
  • le droit d’utiliser les services de la mère porteuse ne dépendent pas du sexe, de l’orientation ou de l’état matrimonial

Les désavantages:

  • il n’y a pas de loi générale aux États-Unis, qui régirait l’utilisation des technologies de la reproduction assistée
  • un coût élevé des programmes (90000-130000 $)

GPA États-Unis

Canada

Au Canada, la GPA est devenue légale depuis 2004.
Les avantages:

  • l’utilisation des services de la mère porteuse est autorisée pour les gens sans couple et les familles homosexuelles
  • le coût des programmes est raisonnable, car le couple marié ne paie que des frais médicaux, la FIV, la grossesse et l’accouchement. Au Canada, il est interdit de payer l’argent à la mère porteuse directement

Les points faibles:

  • l’utilisation de la maternité de substitution pour tirer le profit est punissable par la loi (amende, emprisonnement)

Gestation pour autrui Canada

Brésil

Au Brésil, il n’y a pas de décret unique qui réglementerait le domaine de la médecine de reproduction.
Parmi les avantages:

  • la gestation pour autrui est autorisée sur une base altruiste sans rémunération financière à la mère porteuse
  • les couples de même sexe et les filles célibataires peuvent aborder les programmes de GPA ayant des raisons médicaux

L’inconvénient principal: la mère porteuse ne peut être qu’un parent proche.

Vous pouvez être intéressé par:
La maternité de substitution au Mexique 17.01.2022
La maternité de substitution au Mexique
Au Mexique, comme aux États-Unis, il n’y a pas de loi qui contrôle la sphère de la maternité de substitution. Mais l’absence de l’interdiction ne signifie pas que c’est autorisé. Jusqu’à récemment, Tabasco était le centre de la gestation pour autrui, pour les couples du monde entier. La situation a changé en 2016, lorsque le gouvernement a apporté de grandes modifications à la législation.
Lire la suite
La maternité de substitution en Argentine 22.11.2021
La maternité de substitution en Argentine
La maternité de substitution en Argentine n’est pas interdite par la loi, mais les autorités n’ont pas encore créé un cadre réglementaire clair qui régirait l’utilisation de ce type du traitement. Le gouvernement est en train de légaliser la gestation pour autrui en Argentine sans récompense matérielle.
Lire la suite
Maternité de substitution : gestationnelle et traditionnelle 21.07.2021
Maternité de substitution : gestationnelle et traditionnelle
Selon la manière dont la procédure de fécondation se déroule, il existe 2 types de gestation pour autrui - gestationnelle et traditionnelle.
Lire la suite