Quels pays autorisent la gestation pour autrui pour les couples gay?

25.05.2021
Catégorie:
Quels pays autorisent la gestation pour autrui pour les couples gay?
Dans cet article:

De nombreux couples de même sexe veulent créer une famille à part entière avec enfants, mais l’attitude envers les personnes LGBT dans la plupart des pays du monde reste fortement négative, et les mariages homosexuels, l’adoption d’enfants par des gais, les lesbiennes ne sont autorisés que dans quelques états.
Y a-t-il une chance pour les couples de même sexe de participer au programme de maternité de substitution, dans quel pays vaut-il mieux chercher une mère porteuse?

Etats-Unis

Les États-Unis sont le premier pays à avoir commencé à utiliser la gestation pour autrui pour le traitement de l’infertilité, et l’un des rares pays à avoir une législation fidèle en ce qui concerne les droits des personnes LGBT.

Aux États-Unis, de nombreuses agences sont engagées dans la sélection des mères porteuses spécifiquement pour les homosexuels. Certaines cliniques offrent des programmes spéciaux pour les couples de même sexe, qui impliquent le transfert de deux embryons en même temps, chacun d’entre eux ayant un ensemble chromosomique de l’un des pères. Cela signifie que les deux pères potentiels fournissent le sperme pour la fécondation.

Les enfants peuvent être portés par une ou deux mères porteuses en même temps. Cela permet aux deux partenaires de se sentir comme un membre à part entière de la famille, un père, et d’avoir son propre enfant génétique.

Si un couple homosexuel choisit avoir un seul enfant, il devra choisir qui va fournir les cellules sexuelles pour la fécondation.
La maternité de substitution est un processus juridiquement complexe qui peut devenir encore plus problématique lorsqu’il s’agit de couples de même sexe. La procédure d’obtention des droits parentaux pour un enfant dépendra des lois de l’État concerné.

Kenya

La maternité de substitution au Kenya n’est pas réglementée par la loi, mais elle est largement utilisée comme traitement de l’infertilité. La culture kényane n’accepte pas les personnes LGBT, interdit le mariage homosexuel et la violation de la loi dans ce domaine entraîne une responsabilité pénale.
Les services des mères porteuses kényanes sont abordables, ce pourquoi le Kenya est devenu une alternative peu coûteuse au traitement de l’infertilité pour les couples du monde entier. Mais les couples de même sexe doivent bien peser le pour et le contre avant de choisir le Kenya comme pays pour rechercher une mère porteuse.

Grèce

En Grèce, depuis 2002, seule la gestation pour autrui altruiste est autorisée. En 2014, le gouvernement a modifié la législation pour permettre aux femmes célibataires atteintes d’infertilité d’utiliser des services de mères de substitution.
Ces changements ont permis aux couples lesbiens d’utiliser les services de mères porteuses grecques.
Les homosexuels n’ont toujours pas le droit de participer à des programmes de maternité de substitution, mais cela pourrait changer au cours des prochaines années. Depuis 2018, la Grèce reconnaît les mariages civils entre personnes de même sexe, il est donc fort possible que la conclusion officielle des mariages entre personnes de même sexe soit bientôt légalisée.

Russie

En Russie, les services des mères porteuses peuvent être utilisés aussi bien par les couples mariés que par les personnes célibataires. C’est une grande échappatoire pour les homosexuels: vous pouvez emmener avec vous une amie qui acceptera de devenir la mère légale de l’enfant. Il y a une nuance importante: une femme doit prouver qu’elle n’est pas capable de porter et de donner naissance à un enfant par elle-même.

Colombie

Les lois colombiennes régissant les droits des personnes LGBT sont parmi les plus progressistes au monde. Les mariages homosexuels sont légaux en Colombie depuis 2016. Le gouvernement soutient les droits des homosexuels à la progéniture et a autorisé en 2015 les couples homosexuels à adopter des enfants. La Colombie n’a pas de loi réglementant la gestation pour autrui, mais la Cour constitutionnelle a publié des orientations sur son application pour le traitement de l’infertilité.
Vous pouvez être intéressé par:
30.04.2020
Le processus de fécondation d’ovule
Les cellules germinales (spermatozoïdes et ovules) qui participent au processus de fécondation ont chacune des demi-chromosomes. Ils s’unissent et forment un zygote qui possède un ensemble complet de chromosomes. Il a également un génotype unique. Ainsi, le sexe de votre enfant à naître est déterminé.
LIRE LA SUITE
05.10.2020
Varicocèle
Jusqu’à récemment, on croyait qu’un mariage infertile était généralement dû aux problèmes de santé d’une femme. Mais la recherche moderne montre que l’infertilité masculine représente environ 45-49% de tous les cas.
LIRE LA SUITE
29.03.2021
Médicaments utilisés au cours de la fécondation in vitro (FIV)
Après que le couple a opté pour la FIV, passé toutes les consultations médicales et passé les analyses, on prescrit un certain nombre de médicaments qui augmentent les chances de succès de l'ensemble du programme.
LIRE LA SUITE