Maternité de substitution et jumeaux

09.09.2021
Catégorie:
Maternité de substitution et jumeaux
Dans cet article:

La fécondation in vitro (FIV) est considérée comme la méthode la plus populaire pour les grossesses multiples. Il existe une hypothèse selon laquelle les jumeaux naissent le plus souvent après une FIV. En fait, seulement toutes les 5 grossesses après FIV seront multiples (environ 20% des cas).

C’est cette méthode qui est utilisée pour la fécondation lors de la gestation pour autrui. Ainsi, on peut dire que chaque cinquième mère porteuse a donné naissance à des jumeaux.

L’essence de la méthode elle-même est qu’on prélève le matériel génétique (l’ovule et le sperme) des conjoints et que la fécondation est réalisée en laboratoire. Ensuite, plusieurs embryons viables sont formés. Après 5 jours en incubateur, elles sont transplantées dans la cavité utérine d’une mère porteuse, où elles grandissent et se développent pendant 9 mois. Dans le même temps, il existe une forte probabilité que tous les embryons puissent s’implanter sur l’endomètre.

Si plusieurs embryons sont implantés, cela veut dire que la grossesse multiple se développe dans la cavité utérine. Dans le cas de la FIV, il s’agit de jumeaux dizygotes, lorsque les jumeaux sont obtenus à partir de deux ou trois ovules fécondés par différents spermatozoïdes. Dans ce cas, des enfants de même sexe ou de sexe different peuvent naître. Dans un autre cas, les bébés dans l’utérus peuvent être identiques. Cela arrive lorsqu’une seule ovule fécondée se divise, à la suite de quoi chacune des nouvelles cellules se développe en un embryon et des enfants naissent avec un génotype identique – ils ne peuvent donc être que du même sexe.

Pourquoi les parents biologiques veulent-ils souvent des jumeaux ?

Les jeunes parents rêvent souvent d’une famille nombreuse avec des jumeaux. Ils croient qu’ayant donné naissance à deux enfants une fois, ils pourront se détendre et réaliser tous les désirs de maternité. Après tout, leurs enfants grandiront, se développeront et joueront ensemble, et il n’y a pas de différence d’âge, ce qui contribue à la socialisation de l’enfant. L’emploi des parents joue également un rôle important. Après tout, beaucoup de couples veulent avoir deux enfants, mais ils sont arrêtés par le fait qu’ils devront prendre deux fois leur congé de maternité, et deux surmonter les nuits qu’on n’a pas dormi. Ainsi, la naissance de deux jumeaux permet d’obtenir ce qu’on veut à la fois.

Coût de la maternité de substitution avec des jumeaux

Premièrement, il faut dire que les préoccupations organisationnelles et juridiques sont prises en charge par le centre de gestation pour autrui, dont les spécialistes mènent les programmes du tout début jusqu’à la naissance de l’enfant. Ils créent de bonnes conditions pour les conjoints et les mères porteuses. Une femme portant l’enfant qui n’est pas génétiquement lié à elle, reçoit une compensation matérielle mensuelle et une rémunération après la naissance pour avoir participé au programme et aider un couple marié. Le paiement d’une mère porteuse dans ces centres est de 18 000 à 25 000 euros par programme. La somme du paiement est versée progressivement, après chaque étape du programme.

Le paiement le jour du transfert d’embryon (FIV) est d’environ 200 euros. L’échographie confirmant la grossesse – 200 euros après la procédure. De plus, la mère porteuse reçoit 400 euros par mois, ce qui donne en résultat en – 3600 euros pendant neuf mois. Après la naissance et le transfert de l’enfant aux parents potentiels, la mère porteuse reçoit 14 000 euros supplémentaires.

Il y a aussi des paiements supplémentaires. Par exemple, une femme, soumise à participation répétée, reçoit 1000 euros supplémentaires, et si pour la troisième fois, le paiement constitue 2000 euros. Lorsque l’accouchement a eu lieu par césarienne, la femme reçoit 1 500 euros.

Un point important est l’augmentation de la récompense pour la grossesse multiple – 3000 euros. En vu de fait qu’une femme porte deux enfants, cela augmente le risque pour la santé de la mère et des bébés.

Par conséquent, il existe de grands risques de fausse couche:

  • risques pendant la grossesse (gestose, décollement placentaire prématuré, saignement pendant la grossesse et le post-partum)
  • avortement de courte durée
  • la mort de l’un des bébés, qui entraîne un arrêt du développement du deuxième embryon
  • naissance prématurée difficile et, par conséquent, un bébé prématuré avec un développement insuffisant des organes (vision, audition, système musculo-squelettique, etc.)
  • syndrome de troubles respiratoires du fœtus
  • anémie
  • polyhydramnios
  • hypertension déclenchée par la grossesse. Elle survient 3 fois plus souvent qu’avec la grossesse simple, et elle est plus difficile à surmonter

Aujourd’hui, la science moderne offre à chacun la possibilité de devenir des parents heureux, quels que soient les maladies, l’âge, le sexe et les préférences amoureuses. En effet, désormais, une famille homosexuelle ne diffère d’une famille hétérosexuelle stérile que par le fait que pour avoir un enfant génétiquement natif, on a besoin des technologies cellulaires plus avancées, qui se développent constamment.

Vous pouvez être intéressé par:
10.08.2021
Système de génie génétique CRISPR / Cas9
Pendant de nombreuses décennies, les scientifiques ont cherché des moyens d'influencer l'ADN afin qu'on puisse vaincre des maladies graves, éliminer les malformations, le cancer et bien plus encore. Pour le faire, il faut apprendre à influencer l'ADN, éditer ses séquences, supprimer celles qui ne sont pas nécessaires, mais surtout, le faire en toute sécurité pour le corps humain.
LIRE LA SUITE
16.09.2021
L'équipe VittoriaVita a participé à Désir d'Enfant
L'équipe de spécialistes VittoriaVita a participé à l'événement unique Désir d'Enfant, qui s'est déroulé les 4 et 5 septembre en France.
LIRE LA SUITE
12.11.2021
Comment ne pas être victime d'arnaques lors de la recherche d'une mère porteuse
Récemment, l'Ukraine a été choquée par les nouvelles concernant des criminels qui ont créé une entreprise frauduleuse sous le couvert de fournir des services fictifs dans le cadre du programme de gestation pour autrui.
LIRE LA SUITE