Gestation pour autrui en Australie

Gestation pour autrui en Australie
Dans cet article:

La gestation pour autrui en Australie n’est autorisée que sur une base non lucrative. Il est strictement interdit de verser une récompense financière à une mère porteuse. En cas de violation de la loi, un couple marié et une mère porteuse peuvent aller en prison.

Législation

Icône de légalité
Ni la mère porteuse ni le couple marié ne sont protégés légalement de quelque manière que ce soit. Et si la fille change d’avis sur le fait de donner le nouveau-né, les parents biologiques n’auront plus rien. Il n’y a pas de programmes de traitement de l’infertilité qui garantissent le succès d’une FIV. Cela signifie que pour chaque tentative de FIV ultérieure, le couple marié devra payer, en conséquence, une somme considérable s’accumule, ce qui est trop pour beaucoup de gens.

Les médecins australiens ont demandé au gouvernement de légaliser le format commercial de la GPA. Ils ont raisonné leur demande comme suit: les conditions pour grossesse et accouchement sur le continent sont bien meilleures que dans les pays étrangers, où les Australiens vont pour traiter l’infertilité.
Les femmes australiennes hésitent à porter le bébé pour d’autres gens, et cela oblige les couples infertiles à quitter le continent pour visiter d’autres pays où existent les réglementations précises de la technologie de reproduction.
La GPA sur le continent est accessible aux couples homosexuels (sauf en Australie occidentale, où c’est possible seulement pour les couples hétérosexuels). En Australie occidentale et méridionale, les couples de même sexe peuvent adopter des enfants.

La gestation pour autrui en Australie n’est légale que sur un fondement altruiste. La commercialisation de cette direction de la médecine peut provoquer une punition pénale.

Prix

Icône de coût
Il est très difficile en Australie de trouver une femme qui est d’accord de porter le bébé sans aucune récompense pour un couple, alors beaucoup de couples infertiles optent pour les pays autorisant la GPA.
L’Ukraine est un des pays où presque toutes les façons de traiter l’infertilité sont légales. Un grand nombre d’agences de GPA proposent leurs services en Ukraine, notamment VittoriaVita. VittoriaVita réalise des programmes individualisés de l’assistance médicale à la procréation de 36000 à 50000 €.

Une mère porteuse ukrainienne – qu’est-ce qu’elle est?

Une mère porteuse c’est une femme adulte en bonne santé qui, sur une base volontaire, est d’accord de porter et d’accoucher l’enfant pour les époux qui souffrent des problèmes de fertilité, en obtenant une récompense matérielle. Pour devenir mère porteuse, on doit répondre à un certain nombre d’exigences:

  • âgé de 19 à 35 ans
  • son enfant complètement sain
  • bon niveau de santé somatique
  • absence de contre-indications à la FIV et de maladies chroniques
  • facteur rhésus du sang positif
  • pas d’antécédents d’accouchement par césarienne
  • disponibilité psychologique à participer au programme
  • nationalité de l’Ukraine
  • accord écrit du mari

La femme subit un examen avant de commencer le programme et conclut un contrat avec un couple. Toutes les procédures médicales, la gestion de la grossesse, l’accouchement et les dépenses connexes sont à la charge du couple marié.

Pourquoi est-ce que l’Ukraine a été reconnue comme le meilleur endroit de la GPA dans le monde?

La sphère du traitement de l’infécondité en Ukraine se développe très vite. L’Ukraine est devenue le cœur de la gestation pour autrui, attirant des gens du monde entier qui viennent ici pour réaliser leur rêve d’être parents.
Énumérons les principales raisons pour lesquelles l’Ukraine est considérée comme un leader du monde s’il s’agit de l’assistance médicale à la procréation:

Loi

La GPA est légalement autorisée en Ukraine pour aider les couples qui ne peuvent pas avoir un enfant. La branche de la médecine de la reproduction est clairement régi au niveau législatif. Selon la loi, les couples ne sont pas limités en ce qui concerne la rémunération matérielle pour la mère porteuse.
La loi défend les droits des mères porteuses, des parents biologiques et de leur enfant.

Qualité de soins médicaux

Le niveau des services médicaux fournis par les cliniques de médecine de la reproduction aux patients est strictement contrôlé par les lois correspondantes. Seuls les établissements médicaux qui ont reçu l’accréditation appropriée ont le droit de traiter l’infertilité.
Des conférences internationales sont organisées chaque année en Ukraine pour échanger des expériences dans le domaine des technologies de la reproduction avec des partenaires étrangers.

Coût abordable des programmes de traitement de l’infertilité

Les programmes de traitement de l’infertilité en Ukraine sont plusieurs fois moins chers que, par exemple, aux États-Unis. Même en tenant compte des vols et des coûts associés, le traitement de l’infertilité en Ukraine est beaucoup moins cher pour les couples étrangers qu’en Europe et aux États-Unis.

Accomplissement d’un dossier pour un enfant

Le coût final du programme comprend la préparation complète des documents pour l’enfant nouveau-né, y compris des documents pour l’ambassade (si nous parlons de familles étrangères). Les parents n’ont pas besoin d’adopter un enfant, leurs noms sont tout de suite inscrits sur l’acte de naissance.

Grand choix de diverses cliniques de PMA

On compte un nombre considérable de centres de l’assistance médicale à la procréation en Ukraine, la plupart d’eux étant les membres de l’Association de l’Ukraine de médecine de la reproduction. Ces centres offrent des programmes complets de traitement de l’infécondité en fonction du diagnostic. Les grands centres de maternité de substitution possèdent leurs propres bases de mères porteuses et les catalogues de donneurs de cellules germinales.
Vous pouvez être intéressé par:
Gestation pour autrui en Inde 05.11.2020
Gestation pour autrui en Inde
Les prix élevés des services de mères porteuses aux États-Unis et dans les pays européens poussent les couples sans enfants à rechercher des options moins chères dans d'autres pays.
Lire la suite
La maternité de substitution de Singapour 30.05.2018
La maternité de substitution de Singapour
Depuis 2015, à Singapour, le ministère de la Santé a interdit l'utilisation d'une telle méthode d'accouchement, dans laquelle une femme n'est utilisée que pour porter et donner naissance à un enfant pour une autre famille. Lorsque, après l'interdiction, des agences PMA qui fournissaient de tels services ont été identifiées à Singapour, leurs employés ont non seulement été punis sous la forme de sanctions financières, d'emprisonnement, mais ont également été interdits de continuer cette activité à l'avenir.
Lire la suite
La gestation pour autrui en Suède 26.03.2021
La gestation pour autrui en Suède
La gestation pour autrui en Suède (à la fois rémunérée et volontaire) est interdite par la loi. Bien que les représentants de la médecine et le gouvernement aient discuté plusieurs fois de la possibilité de légaliser cette méthode de traitement de l'infertilité, la législation suédoise ne change pas d’avis.
Lire la suite